Se laisser toucher par l’inattendu?

Se laisser toucher par l’inattendu?
1 vote, 4.00 avg. rating (84% score)

Piano, Musik, Sound, Wasser, Meer, Klang

Jeudi matin, 11H, Gare de Lyon. Le TGV déverse son flot d’hommes et de femmes d’affaires pressés, de voyageurs, dont je fais partie, fatigués par l’heure matinale du départ. Il faut froid. C’est le début de l’automne.

Je me dirige d’un pas rapide vers l’escalator qui engloutit les passants. Je suis dans le rythme de Paris, rapide, concentrée dans mes pensées.

Et là, je ralentis, puis je m’arrête. Une musique à ma gauche, un piano libre d’accès et un pianiste amateur inspiré. Pourquoi je me laisse toucher aujourd’hui ? Pourquoi je m’arrête quelques minutes pour écouter, me laisser emporter par les notes et la passion du musicien qui joue là, pour son plaisir et celui des passants qui l’écoutent ?

Je quitte à regret ce moment « entre parenthèses », pour poursuivre mon chemin. Je me sens remplie de joie, et d’énergie. Moi qui arrivais fatiguée d’une courte nuit et d’un réveil à l’aube, me voici légère et pleine d’entrain.

Magie de la musique, qui influence nos émotions, pour autant que nous acceptions de nous laisser influencer.

Magie de l’esprit humain qui a le pouvoir de modifier sa perception du monde, de le re-créer à tout moment.

Et vous, quand vous laissez-vous toucher, surprendre ? A quand remonte votre dernière pause ressourçante ? Un paysage de brume capturé d’une fenêtre de train ? Le regard amusé de votre voisin de route, que vous ne reverrez plus ? La poignée de main à votre collègue en difficulté qui en dit bien plus qu’un simple rituel de salutation ? La présence réelle auprès de vos proches ? Quand mes enfants étaient petits, j’utilisais le terme de «câlin de qualité» pour ce moment, même bref, où nous étions vraiment en contact l’un avec l’autre. Partons à la recherche de ces moments de qualité dans nos vies, quand nous sommes connecté à nous et aux autres.

Mais pourquoi donc prendre ce temps ? Nous sommes des gens sérieux, raisonnables, occupés, pressés peut-être. Le client… Le projet… Le rendez-vous… Les enfants…Que d’occupations nécessaires et utiles à nos yeux. Nous aurons peut-être le temps plus tard, quand nous aurons enfin fait les choses importantes !

Je repense à cette anecdote, plusieurs fois rapportée de ce violoniste célèbre qui a accepté de jouer dans le métro New Yorkais et du peu de gens qui se sont arrêtés pour l’écouter. Il y a de multiples interprétations de cette expérience. Celle qui me parle le plus aujourd’hui évoque notre incapacité à écouter nos sens lorsque nous sommes concentrés sur une tache, comme si notre esprit se rétrécissait pour se focaliser sur un seul élément : être à l’heure au travail, répondre à ce sms reçu il y a 1 minute, penser à faire les courses ou payer une facture.

Savez-vous cultiver cette ouverture au monde, et renverser l’ordre d’importance, que nous nous imposons à nous –même ?

Où trouvez-vous le temps du rêve, de la créativité, du grain de folie, de la connexion aux autres et à vous-même ? Où vous ressourcez-vous ? Où trouvez-vous l’énergie positive, celle qui vous permet de vous dépasser sans effort ?

Alors, à quand le prochain arrêt, le prochain moment de qualité, pour vous laisser toucher par le monde ? Quelles bonnes résolutions décidez-vous de prendre pour enfin VIVRE VRAIMENT ?

Soyez sociables, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>