Sortez de votre bocal et osez vivre votre vie !

Sortez de votre bocal et osez vivre votre vie !
0 votes, 0.00 note moyenne (0% score)

Osez vivre votre vieVous en avez marre de tourner en rond dans votre bocal encombré ? Alors, prenez votre élan et sautez !
Attention, quelques précautions s’imposent : assurez-vous que le nouveau bocal est atteignable, évaluez les risques si vous n’y arriviez pas et aussi ce qui pourrait se passer si vous restez dans vote bocal actuel.

Cette métaphore illustre bien les étapes qui permettent de changer sa vie. A partir de mon expérience de coach et tout particulièrement d’animateur de la méthode Oser son potentiel, voici quelles sont pour moi ces étapes :

1. Prenez conscience de votre situation actuelle
Evaluez avec honnêteté en quoi elle est insatisfaisante mais aussi ce que vous perdriez si vous passiez à autre chose.

Cute Frog Smiling From WaterSoyez attentif aux signaux légers et anticipez ce qu’ils peuvent produire : une grenouille plongée dans l’eau chaude s’échappe d’un bond ; si on la met dans l’eau froide et qu’on monte très progressivement la température, la grenouille s’engourdit et finit ébouillantée !

Le grand risque c’est la « force de l’habitude » : rester coincé dans sa zone de confort personnelle, quelle qu’elle soit :
« J’ai commencé par avoir hâte d’avoir mon bac pour entrer à l’université. Puis j’ai eu hâte de quitter l’université pour commencer à travailler. Ensuite, j’ai eu hâte de me marier et d’avoir des enfants. Puis j’ai eu hâte que mes enfants soient en âge d’aller à l’école pour reprendre mon métier. Puis j’ai eu hâte d’être à la retraite. Maintenant, je suis au seuil de la mort et je réalise soudain que j’ai oublié de vivre » (je n’ai pas noté l’auteur de ce texte)

2. Rêvez d’une nouvelle vie

Follow your dreams, silhouette of man at sunsetC’est en recontactant vos désirs, vos rêves que vous trouverez l’énergie de sortir de votre zone de confort.C’est eux qui vous inspireront un projet de vie qui vous permettra de vous accomplir.

Une nouvelle vie peut vouloir dire un changement complet de métier mais ce peut être « simplement » un changement d’état d’esprit tout en restant dans le même métier : ce type de changement peut représenter une transformation encore plus radicale qu’un changement de métier.

Elizabeth Kubler-Ross, qui a consacré une grande partie de sa vie à l’accompagnement des mourants, a écrit :
 » Il y a 2 choses qu’une personne se pardonne difficilement au moment de mourir :
-   n’avoir pas osé faire ce qu’elle aurait voulu et aurait pu faire, c’est à dire n’avoir pas suivi ses désirs et ses rêves »
-    n’être pas devenu qui elle savait qu’elle pouvait devenir, c’est à dire avoir choisi le confort de l’autosatisfaction plutôt que de développer ses possibilités. »

Pour passer du rêve à la réalité, le plus efficace est d’avoir élaboré un projet de vie clair, c’est-à-dire savoir qui vous avez envie d’être et qu’est-ce que vous voulez apporter à votre environnement.

Fog on the AlpsCe projet de vie est comme une boussole : il vous donne la direction à suivre et c’est en avançant dans ce sens que vous concrétiserez un projet professionnel à la hauteur de vos rêves.
« Il n’est de bon vent que pour celui qui sait où il va. » Sénèque

3. Evaluez vos atouts et vos points faibles
C’est une étape essentielle : il est indispensable que vous sachiez sur quoi vous pouvez vous appuyer et où vous avez des risques. Pour faire cela, vous avez besoin du regard des autres : l’idéal est un coach qui vous guide dans un bilan personnel ; à défaut, ce peut être des amis ou des collègues, capable de vous faire un retour sans complaisance.
Ceci dit, notre expérience nous montre tous les jours que le problème pour la très grande majorité des personnes c’est de sous-estimer certaines de leurs qualités. D’où l’intérêt de travailler avec un professionnel qui a les outils adéquats pour vous aider à repérer vos qualités.
Enfin, rencontrez votre réseau, présentez votre projet, parlez avec authenticité de vos atouts et de vos points faibles par rapport à ce projet et faites-les réagir : vous saurez ainsi rapidement si votre projet est cohérent et c’est un des moyens les plus efficace pour générer des opportunités.

4. Gérez vos peurs
Un changement de vie ou d’état d’esprit est une aventure avec tous les risques que cela comporte. Il est donc normal d’avoir peur et c’est même bénéfique : cette peur va activer notre vigilance et nous donner l’énergie pour nous préparer, prendre les précautions nécessaires, demander de l’aide … L’étape précédente est pour cela essentielle.
Le risque est de rester dans une inquiétude diffuse, une anxiété, une angoisse : ces formes de peurs sont trop vagues pour être gérables. Du coup, elles sont paralysantes. Pour s’en sortir, le meilleur moyen est de lister très concrètement toutes les peurs qu’on peut avoir et, pour chacune d’elle, d’évaluer les risques, d’étudier comment les réduire ou peut-être même les supprimer.
Et puis à un moment il faut se lancer ! C’est comme pour un saut en parachute : une fois qu’on s’est lancé, la peur disparait.
Regardez la vidéo ci-dessous : elle illustre bien ce passage.

« Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même. »            Kierkegaard

Alors, osez vivre votre vie et bonne route sur ce chemin passionnant !

NB : la méthode Oser son potentiel est très efficace pour vous aider à franchir toutes ces étapes et particulièrement à élaborer votre projet de vie. Pour en savoir plus …

Soyez sociables, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>