Quand ce n’est plus possible…

De comptable salarié à formateur indépendant, une transition bien accompagnée, par Martin Mouchard

 

Responsable administratif d’une petite agence de conception graphique, je n’en pouvais plus de courir après chaque sou, de m’angoisser à chaque fin de mois, de manier des tableaux Excel à longueur de temps et de me perdre dans les méandres des contraintes administratives. Ce travail qui m’avait plu pendant cinq ans était devenu soudainement absurde et très pesant.

J’ai eu la chance de pouvoir négocier un départ à l’amiable et j’ai donné ma démission. En juillet 1998 je me suis retrouvé libre, mais sans aucune idée de ce que j’allais devenir. La première liberté que je me suis accordée, c’est de suivre une formation de praticien PNL. Ce fut une révélation ! Non seulement l’approche elle-même, mais surtout le changement de perspective complet qui s’est accompli en rencontrant des consultants, des formateurs. Il me semblait qu’ils faisaient des métiers fascinants mais totalement hors de ma portée. Par contre je m’étais découvert un goût pour la compréhension des relations interpersonnelles et les formidables possibilités de l’être humain. Cela ne m’a pas quitté depuis.

Après l’été, j’ai entrepris un bilan de compétence, qui était à l’époque financé par l’APEC. Là encore, la rencontre avec la consultante qui m’a accompagné a été décisive. À cette époque, je n’aurais jamais cru pouvoir prendre la parole devant un groupe et je doutais d’avoir quelque chose d’intéressant à dire. En m’aidant à prendre conscience de mes forces, de mes faiblesses et de mes motivations, elle m’a donné suffisamment confiance en moi pour entreprendre une formation de formateur de six mois.

À l’issue de cette formation, je me suis lancé comme formateur indépendant, d’abord, suivant les conseils de la responsable de la formation, sur des sujets techniques que je maîtrisais comme la bureautique ou les statistiques. Ensuite, peu à peu, en continuant à me former à différentes approches de la psychologie, des relations interpersonnelles et du fonctionnement des organisations, j’ai orienté mon activité vers ce qui est désormais le cœur de mon métier : l’épanouissement des êtres humains dans les organisations.

Durant toute cette phase de changement, presque deux ans au total avant de retrouver une rémunération équivalente, des personnes rencontrées durant la phase de bilan de compétence et pendant ma formation de formateur m’ont aidé, soutenu. Elles m’ont fait confiance et j’ai toujours beaucoup de gratitude pour elles. Elles m’ont appris à faire confiance, à me faire confiance et à prendre conscience de l’importance du lien dans la traversée de changements importants.

Soyez sociables, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>